Arthur Machen

Arthur Machen
Arthur Machen

Fils unique d'un prêtre anglican, Arthur Machen est né à Caerlon-on-Usk (Pays de Galles, Royaume-Uni) le 3 mars 1863.

Dans son village natal où la légende situe le départ des Chevaliers de la Table Ronde pour la quête du Graal, il mène une enfance solitaire dont on retrouvera le reflet dans dans plusieurs de ses livres. Il suit ses études à la Cathedral School de Hereford mais échoue à l'entrée de l'école de médecine de Londres.

La lecture de Swinburne le pousse à écrire. Dès 1881, il publie quelques poèmes mystiques et part s'installer à Londres. Il gagne misérablement sa vie, d'abord dans une librairie où il est chargé de classer des collections de livres occultes, puis comme enseignant dans une institution privée. Il publie en 1885 un Catalogue occultiste.

En 1887, il épouse Amy Hogg, une professeur de musique qui l'introduit dans les cercles littéraires londoniens. Il devient journaliste aux Evening News, effectue diverses traductions pour des maisons d'édition (L'Héptaméron de Marguerite de Valois, les Mémoires de Casanova) et tâte du théâtre comme acteur. Disposant finalement d'un petit héritage familial, il décide de se consacrer totalement à la littérature.

Vers 1903, il rejoint la Golden Dawn, une société secrète rosicrucienne comptant entre autres parmi ses membres W. B. Yeats, Bram Stocker, Sax Rohmer, Algernon Blackwood et Aleister Crowley. L'année suivante, après la mort de sa première femme, il épouse Dorothie Hodleston. Il

L'oeuvre d'Artur Machen compte une trentaine d'ouvrages se rattachant principalement à la littérature fantastique. Elle peint les lisières mystérieuses de l'inconnu, l'écrivain possèdant un art bien à lui pour créer de façon subtile l'horreur et la terreur surnaturelles.

Parmi ses principaux récits, citons notamment Le Grand Dieu Pan (1894), La Pyramide de feu (1895), Les Trois Imposteurs ou les Transmutations (1895), La Colline des rêves (roman largement autobiographique, 1907), Les Archers (1914) et La Gloire secrète (1922).

Arthur Machen passe la fin de sa vie à Amersham, dans le Buckinghamshire. Il meurt à Beaconsfield le 15 décembre 1947, à l'âge de 84 ans.

 

À propos      
Copyright © Mélanie Wolfe / La République des Lettres, Paris, mardi 2 juin 2020.