William Hope Hodgson

Biographie

William Hope Hodgson
W. H. Hodgson

Écrivain anglais, William Hope Hodgson est né le 15 novembre 1877 à Blackmore End (Essex, Royaume-Uni). Il est le deuxième fils de Samuel Hodgson, pasteur anglican père de douze enfants. La famille déménage souvent dans toute l'Angleterre et même en Irlande.

En 1891, à l'âge de 14 ans, il s'enrôle comme matelot dans la marine marchande et navigue en mer pendant quatre années. À partir de 1895, il suit une formation dans une école d'officiers de Liverpool dont il sort en 1897 avec un diplôme de Lieutenant. Il continue de naviguer encore deux années, s'adonnant aussi en amateur à la musculation, aux arts martiaux et à la photographie. Il réalise de nombreux clichés de la mer et des tempêtes qu'il développe dans une chambre noire installée à son usage sur le bateau.

En 1899, après avoir fait le tour du monde, Hodgson abandonne la vie en mer. Il s'installe à Blackburn, au nord de Liverpool, où il ouvre une salle de gymnastique qui fait faillite en 1904.

Il décide alors de se consacrer à la littérature. Une première nouvelle fantastique, intitulée The Goddess of Death (La Déesse de la mort), est publié en avril 1904 dans le Royal Magazine. Elle est suvie en 1905 de L'Horreur tropicale dans The Grand Magazine. En 1907, sort avec un certain succès critique son premier roman, The Boats of the Glen Carrig (Les Canots du Glen Carrig), qui relate les aventures fantastiques de marins naufragés. L'anné suivante, il publie The House on the Borderland (La Maison au bord du monde), roman également fantastique qui relate l'attaque terrifiante d'une horde de monstres porcins contre une maison isolée. Ce livre est aujourd'hui considéré comme son chef-d'œuvre. En 1909, sort The Ghost Pirates (Les Pirates fantômes), histoire d'un navire pris d'assaut par les spectres de marins disparus. Il est à noter que ces trois romans ont été rédigés dans l'ordre inverse de leur publication. Parallèlement à la publication de ses contes, nouvelles et romans, il écrit des articles et donne des conférences sur ses expériences maritimes, dénonçant régulièrement les très dures conditions de vie des marins, leurs mauvais salaires et la tyrannie des officiers.

En 1910, désargenté, Hodgson s'installe à Londres où il commence à écrire des œuvres plus commerciales. Il crée un personnage de chasseur de fantômes, Thomas Carnacki — manifestement inspiré du détective de l'occulte "John Silence" d'Algernon Blackwood —, dont la première aventure paraît en janvier 1910. Le roman The Night Land (Le Pays de la Nuit), "l'un des morceaux d'imagination macabre les plus puissants jamais écrits" selon H. P. Lovecraft, sort en avril 1912. Il décrit le périple d'un homme dans un monde futur où le soleil est mort.

En 1913, il épouse Bessie Farnworth, rédactrice d'un magazine féminin. La nouvelle The thing in the weeds (La Chose dans les algues), qui fera découvrir l'auteur au public français, sort la même année. Men of the Deep Waters, recueil de onze nouvelles, dont sept fantastiques, et deux poèmes, est publié en 1914. De 1904 à 1917, Hodgson aura écrit au total une quarantaine de nouvelles et quatre romans, relevant pour la plupart de genres populaires dits mineurs qui se chevauchent parfois: le fantastique, l'horreur, la science-fiction, le surnaturel,… Ces œuvres, parfois très insolites et dont les intrigues se déroulent souvent en mer — le lieu des plus effroyables visions —, sont publiées en magazines et/ou en recueils au Royaume-Uni et aux États-Unis, mais sans véritable succès commercial.

Après un séjour avec sa femme dans le sud de la France, Hodgson suit à partir de fin 1914 une formation d'officier à la Royal Field Artillery (RFA). En 1915, il est incorporé dans l'artillerie et part en service sur le front. En 1916 paraît le recueil The Luck of the strong. Victime d'une blessure à la tête lors d'une chute de cheval, il passe sa convalescence à Borth (Pays de Galles), où il a déjà vécu, puis est renvoyé sur le front en octobre 1917.

Touché par un éclat d'obus pendant la bataille de la Lys sur le mont Kemmel, près d'Ypres (Belgique), William Hope Hodgson décède le 19 avril 1918, à l'âge de 40 ans.

Imprégnée des univers d'Edgar Poe, Algernon Blackwood, Matthew Gregory Lewis, H. G. Wells, Edward Bulwer-Lytton, Jules Verne et autres auteurs du genre fantastique, l'œuvre de W. H. Hodgson a beaucoup influencé Howard Philips Lovecraft.

Jean Bruno,
gmtime

W. H. Hodgson
  1. William Hope Hodgson La Maison au bord du Monde
 
 

       
Copyright © Noël Blandin / La République des Lettres
Paris, mercredi 19 janvier 2022