Émile Zola

L'Assomoir

Émile Zola : L'Assomoir
Émile Zola

Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Émile Zola. Publié en 1877, "L'Assomoir" constitue le septième volume du cycle des "Rougon-Macquart". C'est le roman qui a fait d'Émile Zola le chef de file de l'école naturaliste. L'intrigue se déroule dans le quartier populaire de la Goutte d'Or, qui n'était à l'époque pas encore rattaché à la ville de Paris. Gervaise, la fille d'Antoine Macquart, a quitté Plassans avec son amant, Auguste Lantier, un ouvrier chapelier, et leurs deux enfants. Ils logent dans un misérable meublé. Lantier abandonne bientôt sa famille, emportant ce qui reste de leurs maigres économies. Courageuse, Gervaise travaille alors comme blanchisseuse. Elle épouse un ouvrier zingueur, Coupeau, et donne naissance à une fille. Mais Coupeau se casse la jambe en tombant d'un toit où il travaille. Gervaise le soigne, dépensant les économies du ménage. Il devient paresseux et se met à boire. Elle parvient cependant, grâce à son voisin qui est amoureux d'elle, à acheter une petite blanchisserie qui devient prospère. Lantier revient et s'installe chez le couple, les deux hommes vivant du travail de Gervaise. Perdant son courage, celle-ci se laisse aussi aller à la paresse, à la gourmandisme et à l'alcoolisme. Elle doit abandonner sa boutique et son foyer. Sa déchéance morale s'accompagne d'une déchéance physique. Réduite à dormir dans une niche sous un escalier, on la retrouve morte de faim et de misère. Coupeau meurt lui aussi, dans une crise de delirium tremens. Œuvre de pitié, "L'Assomoir" est surtout une œuvre de vérité: "le premier roman sur le peuple ayant l'odeur du peuple".

 

Librairie   Auteurs   Livres
Copyright © La République des Lettres
Paris, mardi 29 novembre 2022