Émile Zola

Nana

Émile Zola : Nana
Émile Zola

Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Émile Zola. Publié en 1880, "Nana", suite de "L'Assomoir", constitue le neuvième volume du cycle des "Rougon-Macquart". Nana, fille de Gervaise et de Coupeau, a fui la terrible misère de sa famille pour vivre sur le trottoir. Sans vrai talent, elle est cependant engagée au Théâtre des Variétés pour son corps, objet de tous les désirs. Elle devient vite l'une des filles galantes les plus en vue du Second Empire, débauchant et croquant les fortunes des fils de famille et des grands bourgeois de Paris. Partie du taudis ouvrier de la Goutte d'Or, elle habite désormais avenue de Villiers un splendide hôtel particulier dont la chambre est un véritable lieu de culte. En juillet 1870, pourrie par la vérole, elle meurt, à dix-neuf ans à peine, dans une chambre du Grand Hôtel de Paris, tandis que résonnent les cris "À Berlin ! À Berlin !". Zola a voulu ici désacraliser le mythe romantique de la fille galante et dire la vérité sur le monde de la prostitution dont il fait une véritable étude sociologique. Au passage, il restitue l'atmosphère du célèbre Théâtre des Variétés, débauché et hypocrite, lieu de toutes les promiscuités, à l'image même de la cour de Napoléon III. Mais "Nana" est aussi et surtout le "poème des désirs du mâle, ce grand levier qui remue le monde".

 

Librairie   Auteurs   Livres
Copyright © La République des Lettres
Paris, mardi 29 novembre 2022