Honoré de Balzac

Le Colonel Chabert

Honoré de Balzac : Le Colonel Chabert
Honoré de Balzac

Après plusieurs remaniements entre 1832 et 1844, "Le Colonel Chabert" a été inclus dans les "Scènes de la vie privée" des "Études de mœurs" de "La Comédie humaine". Peu avant la chute de l'Empire, un avoué reçoit la visite d'un vieil homme miséreux qui assure être le colonel Chabert, considéré comme tué à la bataille d'Eylau dix ans auparant. Celui-ci raconte comment, gravement blessé à la tête, il s'est réveillé enseveli vivant sous les cadavres d'une fosse commune. Recueilli par des paysans, il a réussi à guérir et à rentrer en France. Mais, passant pour un fou ou un imposteur, personne n'a voulu le reconnaître. Sa femme, se croyant veuve et héritière de sa fortune, a épousé un comte de la Restauration qui vise la pairie de France. Le jeune avoué, aussi brillant que lucide, croit Chabert. Il décide de le soutenir et de plaider sa cause. Il négocie une transaction avec l'ex-épouse qui craint le scandale si Chabert fait annuler son acte de décès et donc son second mariage. Mais le montant de la transaction proposée ne lui convient pas. Elle mise sur l'amour que Chabert éprouve toujours pour elle afin de le persuader de continuer à faire le mort sans contrepartie. Celui-ci réalise alors que sa femme le hait. Heurté et écœuré par ce monstrueux égoïsme, le vieux colonel renonce volontairement à tous ses droits et retourne à sa vie miséreuse. Douze ans plus tard, l'avoué le retrouve sous l'aspect d'un vieil idiot finissant ses jours dans un hospice. Avec ses personnages passionnés et ses profondes analyses de la société et du cœur humain, "Le Colonel Chabert" est l'un des sommets de "La Comédie humaine".

 

Librairie   Auteurs   Livres
Copyright © La République des Lettres
Paris, mercredi 28 septembre 2022