Honoré de Balzac

Eugénie Grandet

Honoré de Balzac : Eugénie Grandet
Honoré de Balzac

Roman intégré dans les "Études de mœurs", série des "Scènes de la vie de province" de "La Comédie humaine". Dans la ville de Saumur, le terrible père Grandet a réuni, grâce à d'heureuses spéculations, une fortune qu'il augmente avec une héroïque et atroce avarice. Sa fille Eugénie est un être d'une lumineuse beauté à l'âme noble et délicate. Arrive un jeune parisien, Charles Grandet, neveu du père Grandet. Son père vient de se faire sauter la cervelle à la suite d'une retentissante faillite de quatre millions. Eugénie s'éprend passionnément de ce cousin qui semble lui aussi l'aimer. Mais Charles doit partir pour tenter de faire fortune aux Indes. Eugénie lui confie, en secret, l'or que lui a donné son père. Informé, le vieil avare entre en fureur et l'enferme dans sa chambre. Il ne se réconcilie avec elle que lorsque son épouse meurt. Les années passent, Charles ne donne pas de nouvelles mais Eugènie reste fidèle à son amour. Le père Grandet meurt à son tour, laissant un héritage considérable à sa fille. Charles finit par revenir à Paris mais il ne pense plus à sa cousine, ignore son immense fortune, et se laisse entraîner dans un médiocre mariage d'intérêt. Eugénie paie les anciennes dettes du père de Charles. Elle refuse tout mariage et finit sa vie dans la solitude, consacrant sa fortune à des œuvres de charité.

 

Librairie   Auteurs   Livres
Copyright © La République des Lettres
Paris, mercredi 28 septembre 2022